Autel Eglise



L'autel.

(observations de Soeur Sophia)

"Dodon mourrut vers 750.
L'autel a six creux pour la consécration par l'huile. Charlemagne avait ordonné qu'il n'y en ait plus que cinq.
C'est Charlemagne qui fonda une école à l'abbaye de Lobbes. Les moines de Lobbes, donc ceux de Moustier étaient bien placés pour savoir ce qui devait se faire: l'autel est donc probablement d'avant. Autel mérovingien, donc très proche du temps même de Dodon.
Une dédicace (consécration) est effectuée au monastère de "Wallers" en 844 par l'évêque Thierry de Cambrai sur la demande de l'abbé de Lobbes. Y-a-t'il un nouvel autel ou bien on en est à la 1ère dédicace après des années de construction et on garde l'autel ?
Dodon n'est pas mentionné à cette époque. Pas encore assez célèbre. La taille de notre autel signifie qu'il y avait ici un monastère consistant au début du XIème siècle, et indépendamment de la célébrité de Dodon. Ce serait bien celui de Wallers.



L'oratoire Saint Pierre.

Le monastère de Wallers était dédié à St Pierre.
Difficile de concevoir un oratoire un peu plus loin, lui aussi dédié à St Pierre puisque le maître-autel est à St Pierre. Le mot oratoire serait un double de "monastère" ou de "église".
Le lieu "oratoire" à gauche de l'église pourrait donc être tout contre l'église "St Pierre", ne faisant quasiment qu'un avec elle. On y dépose le corps de St Dodon dans un sarcophage, il faudrait examiner le trou au sol de la sachristie.
Un père jésuite (qui a dû travailler aux fouilles de Bavay) était intrigué par cette construction de la sachristie, et de la chapelle de gauche, alors qu'il n'y a rien à droite.
Ensuite le corps est transféré près de l'autel St Pierre fin du IXème siècle.
Les reconstructions de sont pas terminées après les invasions normandes puisqu'on fait des processions avec la châsse (d'or et d'argent).
Une petite construction plus à gauche du monastère aurait toujours été à la merci des débordements de l'Helpe, sauf s'il s'agissait d'une des constructions actuelles ou de quelquechose construit aux mêmes emplacements.
Nous avons retrouvé dehors, enterré, à gauche du choeur, 3 petits losanges vernissés, jaunes et rouille, tels qu'on en utilisait pour décorer les sols de choeur au moyen-âge. D'après une archéologue à qui je les avais présentés, ils pourraient dater du XIIIème siècle.
On peut voir à Fontenay une décoration de choeur faite d'un agencement de losanges".

Retour Prieuré