Notre Dame des Prés

( ou Maison Espagnole ou XVI ème siècle)


En allant vers Eppe-Sauvage, à la sortie de Moustier, la maison espagnole dite aujourd'hui Notre Dame des Prés, veille sur le village.
Il ne s'agit pas ici d'un château mais d'un manoir.
De la domination espagnole du XV et XVIème siècle, Moustier a gardé le souvenir; une maison aux murs trappus, aux fenêtres étroites lardées de barreaux de pierre, construite par un capitaine de Philippe II , témoigne du passé. Ses larges salles voutées, sombres et froides, ses ouvertures gothiques, sont bien du fondateur du "Quirinal". Une chapelle dédiée à Notre Dame del Pilar située sur la frontière de France et de Belgique est de la même date.Sur les albums de Croÿ, elle se devine facilement. Achetée par la Congrégation Vita et Pax, elle a été mise à la disposition des moines du Bouveret. Une date sur la façade semble la faire remonter vers 1560. Deux pignons à pas de moineaux, rappellent plus l'art gothique que la Renaissance. L'essentiel de cette demeure est en brique, exeptés les angles et les entourages des fenêtres comportant de la pierre. L'étage comprend deux fenêtres à meneaux. Au dessus de la porte d'entrée, un arc en accolade est surmonté de deux anges taillés dans la pierre bleue couronnant une vierge à l'enfant, dans une heureuse alliance de sculpture ancienne (les anges) et moderne (la vierge). Un coeur dessiné par des briques apparaît sur une des façades. Selon certaines sources, la maison Espagnole était la demeure du bailli de Moustier. A l'intérieur, une cheminée monumentale porte l'inscription " Sy a mis son plaisir Pierre Pépin ".
Actuellement, le manoir est habité par une communauté de bénédictins olivétains en lien avec les religieuses qui occupent l'ancien prieuré.


( Extrait du site du monastère de Mesnil Saint Loup. )
(Lettre aux amis, rubrique Actualités )
 
Http://Www.Monastere-Mesnil.Fr



Origine et présence de Notre Dame des Prés



De Mesnil Saint Loup à Moustier en Fagne


À Mesnil Saint Loup, il y a du nouveau! Depuis plus d'un an, Frère Jérôme, moine de l' abbaye d'Abu-Gosh, vivait parmi nous. À Pâques, il a demandé à fixer sa stabilité dans notre communauté, avec l'accord des deux Supérieurs concernés. C'est chose faite maintenant depuis que le Père Abbé général, entérinant son désir, l'a assigné comme moine de Notre Dame de la sainte Espérance. 
Simultanément, depuis la Visite canonique de juin 2007, notre communauté s'était ouverte à la possibilité d'accueillir les deux moines de Moustier en Fagne (Nord), Frère Emmanuel et Frère Jean-Eric, en sorte que leur petite communauté Notre Dame des Prés devienne une "cella" de notre monastère.
Jusqu'alors, les deux Frères avaient dépendu du prieuré du Christ-Roi, à Londres, puis directement du Père Abbé général. La relative proximité de nos deux maisons, les liens fraternels noués notamment à l'occasion des commémorations de notre fondateur, le Père Emmanuel, en 2003, le choix des deux Frères d'être rattachés à une communautés française à leur "taille", dans laquelle ils ne seraient pas noyés, tous ces facteurs justifiaient largement l'orientation prise. Après quelques séjours réciproques pour mieux se connaître, ce choix est apparu à tous comme logique et source d'enrichissement mutuel. 
Le 23 mars 2008, jour de Pâques, le Père Abbé général signait donc le décret constituant la communauté Notre dame des Prés, à Moustier en Fagne, en cella du monastère Notre Dame de la Sainte Espérance, à Mesnil saint Loup. ( Région Champagne, dans l' Aube près de Troyes.) 
Pour sceller et fêter dignement l'événement, nous avons voulu passer notre journée de sortie communautaire annuelle à Moustier, cela s'imposait. Ainsi le 13 juin avons nous découvert avec étonnement, sous un léger crachin bien digne des fameuses brumes du Nord, la superbe maison espagnole, d'architecture flamande, du XVI ème siècle, dans laquelle habitent nos deux Frères. Tout à côté, une charmante petite église ancienne (autel mérovingien) et un grand bâtiment retouché au XVIII ème siècle sont les seuls restes d'un monastère bénédictin fondé en ce lieu au VII ème siècle par saint Landelin et illustré surtout par saint Dodon, son successeur, d'abord prieur du lieu puis ermite, dont les reliques sont encore visibles dans l'église. Ainsi par la grâce de cette alliance, nous sommes "rattrapés" par un passé monastique multiséculaire . Nous sommes "rattrapés" également par une présence monastique féminine, bien actuelle celle-là, puisque dans ce prieuré de saint Dodon est établie depuis 1968 une communauté de quatre moniales olivétaines de rite byzantin, de la Congrégation Vita et Pax, dont la maison mère est à Schoten, en Belgique. On sait que l'oecuménisme constitue un engagement fort de ces communautés depuis l'époque où elles ont été marquées par le ministère de dom Constantin Bosschaerts (1889-1950). À Moustier, tandis que l' eucharistie quotidienne est célébrée en rite latin, les autres Offices communs aux Frères et aux Soeurs le sont en rite oriental.
Accueillis très chaleureusement par nos deux Frères, nous avons donc fait connaissance après la messe, au cours du déjeuner, avec Mère Christine, prieure, Soeur Nadezla, Soeur Sophia et Soeur Emmanuelle, et avons pu apprécier le rayonnement de leur petite et fervente communauté, qui a des "filleuls" jusqu'en Chine. Après la visite des lieux, notamment de la chapelle byzantine, et l'indispensable photo de groupe, nous avons repris la route de notre monastère champenois. Gageons que certains se sont promis de revenir bénéficier, auprès de nos Frères, du calme de ces lieux enchanteurs. 



Mais, avant que ce ne soit un édifice religieux, c'était un estaminet, tenu en 1909 par Alphonse Bry.
Il y avait alors trois cafés dans le village. 



Deux anges couronnant 
la vierge à l'enfant 






Mont Quirinal


Mont Quirinal:

L'une des sept collines de Rome au nord-ouest de la ville. 
Palais du Quirinal: palais de Rome, sur le mont Quirinal, commencé en 1574 et agrandi à plusieurs reprises. Résidence des papes avant 1870, aujourd'hui résidence des présidents de la République italienne.


(D"après une maquette de Rome créée par André Caron, Québec. )


" Les maquettes ce n'est pas seulement recréer à petite échelle un monde, c'est aussi donner aux personnes qui les approchent une dimension de géant. Ainsi, tels les dieux de l'Olympe, nous aimons contempler la terre des mortels et connaître leur destin. Seuls nos yeux trahissent le rêve qui nous habite".
A. Caron 

www.maquettes-historiques.net